Algérie: La rue maintient la pression

En Algérie, c’est à la fois l’espoir et le doute. Le retrait de la candidature à un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika et le report sine die de l’élection présidentielle prévue le 18 avril 2019 ne semblent pas calmer la contestation. Les étudiants étaient dans la rue ce mardi pour dénoncer la “ruse de Bouteflika”.

Laisser un commentaire