Attentats au Sri Lanka : appel à ne pas relayer de « fake news »

L’envoyée de l’ONU pour la jeunesse a appelé à ne pas relayer des infox (fake news) sur les médias sociaux après les attaques terroristes au Sri Lanka et à ne pas céder aux discours de haine dans ce pays qui fut déchiré par 25 ans de guerre civile.

Une série d’attaques perpétrées dimanche matin contre des églises et des hôtels de cette île d’Asie du Sud a fait au moins 290 morts et plus de 500 blessés.

« Dans des moments comme ceux-ci, il est facile et normal de se sentir ému, de se sentir en colère, triste, mais s’il vous plait souvenez-vous que c’est le moment d’être extrêmement intelligent, vigilant, pacifique et uni », a déclaré Jayathma Wickramanayake, l’Envoyée du Secrétaire général pour la jeunesse dans un message vidéo publié sur Twitter.

« Lorsque vous recevez des informations via les médias sociaux, merci de les vérifier les avant de les partager. Cela pourrait très bien être des fake news », a dit Mme Wickramanayake qui est ressortissante du Sri Lanka. Elle a appelé à vérifier les informations et leurs sources avant de les partager sur les médias sociaux. « Ne faites pas de suppositions, ne dites pas et ne faites pas la promotion de choses qui pourraient accroître les violences contre un groupe ethnique ou religieux », a-t-elle ajouté.

Laisser un commentaire