Corée du Nord : « il y a un réel besoin d’assistance humanitaire continue » (PAM)

Le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM), David Beasley, a conclu vendredi une visite officielle de quatre jours en République populaire démocratique de Corée (RPDC).

M. Beasley a rencontré pendant deux jours de hauts responsables du gouvernement nord-coréen à Pyongyang, la capitale du pays, et a visité durant deux autres jours un certain nombre de projets du PAM dans différentes régions rurales de Corée du Nord.

« Je suis venu en RPDC pour écouter, regarder et apprendre avec un esprit ouvert. Cette visite m’a donné une occasion directe d’évaluer les besoins et d’évaluer les opérations du PAM sur le terrain », a dit M. Beasley dans un communiqué publié à l’issue de sa visite en Corée du Nord.

La population nord-coréenne souffre d’un niveau élevé d’insécurité alimentaire. Le climat rude, le relief montagneux et le manque de mécanisation agricole dans le pays limitent la production agricole. Une sécheresse en 2015 a aggravé cette situation, entraînant une réduction de 11% des récoltes par rapport à l’année précédente. Cela a conduit à une pénurie alimentaire importante dans le pays, aggravée par l’isolement politique et commercial et les crises liées aux conditions météorologiques.

« Bien qu’il y ait des défis importants à relever, je suis néanmoins optimiste. Je vois un pays qui travaille dur pour assurer la sécurité alimentaire et une bonne nutrition », a déclaré M. Beasley, soulignant que de nombreux progrès ont été accomplis depuis le début des opérations du PAM en Corée du Nord en 1993.

En RPDC, le PAM a pour objectif d’aider chaque mois 650.000 femmes et enfants en leur fournissant des céréales et des biscuits enrichis et très nutritifs afin de répondre à leurs besoins nutritionnels. Les déficits de financement ont contraint l’agence humanitaire onusienne à réduire les rations alimentaires et à suspendre certaines d’entre elles.

« Mais beaucoup de travail reste à faire », a alerté le chef du PAM. « Il y a un réel besoin d’assistance humanitaire continue, en particulier lorsqu’il s’agit de répondre aux besoins nutritionnels des mères et des jeunes enfants », a-t-il ajouté. Selon le PAM, un quart des enfants nord-coréens dans les garderies soutenues par l’agence onusienne sont confrontés à des retards de croissance.

Selon le rapport 2017 sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde produit par les agences onusiennes (SOFI), 10,3 millions de personnes sont sous-alimentées en RPDC qui comptent 24,8 millions d’habitants.

Laisser un commentaire