En Syrie et en Irak, Daesh utilisait des Enfants soldats

Le recrutement d’enfants par les groupes armés terroristes reste un grand défi à relever pour assurer la protection des mineurs. D’autant que les derniers événements ont montré qu’il prend la forme aujourd’hui d’un recrutement transnational.

« Depuis 2011, entre 30.000 et 42.000 combattants étrangers se sont rendus en Syrie ou en Irak pour se joindre à des groupes armés liés à Al-Qaïda ou Daesh, dont de nombreux enfants », a indiqué Mme Gamba.

Attaque contre des écoles

L’année 2018 a été marquée par un nombre croissant d’attaques contre les écoles, a poursuivi la Représentante spéciale, ce qui empêche un nombre croissant d’enfants de poursuivre leur scolarité. Les enfants et leurs parents ont peur de se rendre dans les établissements scolaires de peur d’être enlevés ou enrôlés de force par des groupes armés.

« Les enlèvements sont souvent précurseur d’autres violations à l’encontre des enfants, telles que le recrutement ou la violence sexuelle », a fait valoir Mme Gamba.

Laisser un commentaire