En Syrie, les violences à Idleb violent le droit international, selon l’Europe

Les frappes dans le nord-ouest de la Syrie, notamment sur des écoles et des hôpitaux, constituent “une violation inacceptable du droit international”, a déclaré mercredi la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini.En une semaine, selon l’ONU, plus de 150.000 personnes ont fui des secteurs tenus par des jihadistes dans la province d’Idleb et visés par des bombardements des forces du régime de Bachar al-Assad et de son allié russe. Plusieurs dizaines de personnes ont été tuées, selon une ONG.


La Commission d’enquête internationale indépendante sur la République arabe syrienne a noté jeudi avec une vive préoccupation l’augmentation récente des hostilités dans le nord-ouest de la Syrie et a averti que toute nouvelle escalade entraînerait une catastrophe sur le plan humanitaire et des droits de l’homme.

Laisser un commentaire