Est de l’Ukraine. préparatifs militaires

La poursuite du conflit en Ukraine qui est dans sa cinquième année bloque les avancées sur le plan politique et perpétue le drame humanitaire de millions de civils, ont souligné mardi deux hautes responsables des Nations Unies devant le Conseil de sécurité.

La Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques, Rosemary DiCarlo, a indiqué que depuis la dernière réunion du Conseil sur la situation en Ukraine, qui s’est tenue le 2 février 2017, les pourparlers diplomatiques se sont poursuivis, notamment dans le cadre du Format Normandie (Ukraine, Russie, France. Allemagne) et du Groupe de contact trilatéral (Ukraine, Russie et Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)).

Malgré ces efforts louables, a-t-elle déploré, la situation sécuritaire sur le terrain demeure volatile, caractérisée notamment par l’utilisation d’armes interdites par les Accords de Minsk. En outre, le calme relatif qui a prévalu au tout début de l’année par été suivi, en avril et mai, par une nette augmentation du nombre de victimes.

Les Nations Unies sont très préoccupées par la détérioration récente de la situation le long de la ligne de contact, notamment dans les zones autour de la Station de filtration de Donetsk, et appellent à une cessation immédiate des combats. A la lumière des récentes informations sur l’augmentation des préparatifs militaires le long de la ligne de contact, Mme DiCarlo a appelé à la plus haute retenue.

Laisser un commentaire