Etats-Unis/Corée du Nord : le chef de l’ONU exhorte les parties à poursuivre le dialogue

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, s’est dit jeudi préoccupé par l’annonce de l’annulation de la rencontre entre les dirigeants américain et nord-coréen qui était prévue le 12 juin à Singapour.
Dans un courrier adressé jeudi au dirigeant nord-coréen, Kim Jon-un, et qu’il a rendu public, le Président des Etats-Unis, Donald Trump a annoncé qu’il annulait le sommet entre leurs deux pays.

Etats-Unis/Corée du Nord : le chef de l’ONU exhorte les parties à poursuivre le dialogue
Donald Trump a annulé le sommet prévu avec Kim/ Photo DP

« Je suis profondément préoccupé par l’annulation de la rencontre prévue à Singapour entre le Président des Etats-Unis et le dirigeant de la République populaire démocratique de Corée », a déclaré M. Guterres lors d’un discours à l’Université de Genève, en Suisse.

« J’exhorte les parties à continuer leur dialogue pour une dénucléarisation pacifique et vérifiable de la péninsule coréenne », a dit le chef de l’ONU devant un parterre d’étudiants venus l’écouter présenter son nouvel Agenda pour le désarmement.

Plus tôt dans la journée, le Secrétaire général de l’ONU s’est félicité de la fermeture d’un site d’essais nucléaires à Punggye-ri par la Corée du Nord.

Il a toutefois estimé « regrettable que des experts internationaux n’aient pas été invités à assister à la fermeture du site », a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général espère que cette mesure de confiance contribuera aux efforts en cours en faveur d’une paix durable et d’une dénucléarisation vérifiable de la péninsule coréenne », a-t-il ajouté.

Selon la presse, une explosion a emporté jeudi matin les installations de Punggye-ri, comme ont pu l’observer quelques reporters internationaux invités à constater le démantèlement. La Corée du Nord aurait procédé à six essais nucléaires sur ce site, dont le dernier en décembre dernier.

Laisser un commentaire