Journée de la Terre “éviter des dommages irréparables”

Les Nations Unies ont célébré lundi la Journée internationale de la Terre nourricière, l’occasion de rappeler à chacun de nous que la Terre et ses écosystèmes nous fournissent la vie et la subsistance.

La Présidente de l’Assemblée générale des Nations Unies, Maria Fernanda Espinosa, a lancé une mise en garde lors d’une cérémonie organisée au siège de l’ONU à New York pour célébrer le 10e anniversaire de la Journée internationale.

« Nous sommes la dernière génération à pouvoir éviter des dommages irréparables à la planète et à ses habitants. Nous sommes à la croisée des chemins », a prévenu Maria Fernanda Espinosa.

Selon elle, il est temps de décider de la voie à suivre pour éviter d’atteindre un point de non-retour en termes de réchauffement planétaire. « Nous connaissons déjà les résultats de l’inaction », a-t-elle déclaré.

La Présidente de l’Assemblée générale a appelé « à mettre en pratique une vision du monde respectueuse de notre patrimoine culturel et naturel ». Selon elle, « prendre soin de la nature, c’est prendre soin des gens ».

Mme Espinosa a également souligné combien il est important de respecter les cycles de la vie et de contribuer à l’immense diversité biologique pour que le monde continue de prospèrer.

Sur son compte Twitter, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a aussi déclaré qu’il était vital, « chaque jour », de « s’engager à mieux prendre soin de notre planète. « S’il vous plaît, faites tout ce qui est en votre pouvoir pour lutter contre le changement climatique – le problème déterminant de notre époque », a-t-il dit à l’adresse du grand public.

Laisser un commentaire