La guerre civile en Libye sous surveillance internationale

La guerre civile en Libye sous surveillance internationale

Mon Bureau est très attentif au conflit armé qui sévit dans les alentours de Tripoli depuis début avril de cette année et se tient prêt à enquêter et poursuivre toute personne ou partie au conflit en cours qui se livrent à un comportement constituant un crime relevant de la compétence de la CPI, a déclaré mercredi la Procureure de la Cour pénale internationale (CPI)  lors de son exposé devant le Conseil de sécurité portant sur la Libye.

« Alors que je m’adresse à vous aujourd’hui, à mon grand regret, les combats en Libye se poursuivent sans relâche », a lamenté devant les Quinze, Fatou Bensouda.

Elle a souligné que plus de 432 vies avaient déjà été perdues, dont au moins 23 civils, et plus de 50.000 personnes avaient été contrainte de se quitter leurs foyers, alors que la sécurité des migrants et des réfugiés détenus dans des centres situés à proximité de zones de conflit suscite de graves préoccupations.

Mme Bensouda a signalé que la violence s’est intensifiée et que des affrontements armés ont lieu dans plusieurs régions de Libye, notamment à Derna à l’est, Murzuq au sud et à l’ouest de Tripoli. 

« Mon Bureau se tient prêt à enquêter et poursuivre toute personne ou partie au conflit en cours qui se livrent à un comportement constituant un crime relevant de la compétence de la CPI », a affirmé la Procureure.  «La souffrance du peuple libyen doit cesser ».

Vidéo – “Si enlisement du conflit en Libye, il y a risque migratoire”

Laisser un commentaire