Mali. violents affrontements à Bamako

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a déclaré samedi suivre avec préoccupation l’évolution de la situation au Mali et les violents affrontements déclenchés par la tenue de manifestations de l’opposition le même jour dans la capitale Bamako.

Le chef de l’ONU a appelé « toutes les parties au calme et à la retenue » et a exhorté « les acteurs politiques et de la société civile à privilégier le dialogue pour maintenir un environnement propice à la tenue d’élections crédibles et transparentes ».

« Les Nations Unies sont prêtes à soutenir un règlement pacifique des différends entre les parties », a dit son porte-parole adjoint Farhan Haq, dans une déclaration à la presse.

Une séquence électorale va bientôt commencer au Mali, avec un scrutin présidentiel et des élections législatives prévues dans les mois à venir.

Laisser un commentaire