Categories: Amérique

Moratoire sur la peine de mort en Californie

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a salué mercredi le moratoire sur la peine de mort décidé le même jour dans l’Etat de Californie.

« Nous nous félicitons de la signature mercredi par le Gouverneur de Californie d’un ordre exécutif instaurant un moratoire sur la peine de mort dans cet État », a dit la porte-parole du HCDH, Marta Hurtado dans une déclaration de presse.

Le gouverneur démocrate Gavy Newsom

La décision prise par le Gouverneur Gavy Newsom accorde au moins jusqu’à 2023 un sursis à 737 personnes condamnées à mort dans l’Etat de Californie. Un chiffre qui représente plus du quart du nombre total de personnes condamnées à la peine capitale aux États-Unis.

« Cet ordre exécutif conforte également la tendance aux États-Unis vers l’éradication de la peine de mort – en droit ou dans la pratique – au cours des dernières décennies », a souligné Mme Hurtado.

20 des 50 États formant les Etats-Unis ont déjà aboli la peine de mort et la Californie rejoint aujourd’hui trois autres États ayant placé un moratoire sur décision de ce gouverneur.

20 des 50 Etats des Etats Unis

« Nous espérons que ce moratoire encouragera d’autres États à faire de même et qu’il sera suivi de l’abolition complète de la peine capitale aux niveaux fédéral et national », a dit Mme Hurtado. « Avec la décision d’aujourd’hui, la Californie se joint à la tendance internationale en faveur de la réduction et de l’abolition possible de la peine de mort », a-t-elle ajouté.

Fin 2018, quelque 121 États membres de l’ONU ont voté en faveur de la résolution de l’Assemblée générale appelant à un moratoire sur la peine de mort. « Continuer à condamner à mort alors qu’il existe toujours un risque d’erreur, même infime, est inacceptable », avait relevé la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’hopmme, Michelle Bachelet, lors d’une réunion du Conseil des droits de l’homme consacré à la peine de mort le 26 février dernier. La cheffe des droits de l’homme de l’ONU a encouragé tous les États à abolir la peine de mort.

Lors de la derniere Journée mondiale contre la peine de mort (10 octobre 2018),  le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a demandé à tous les Etats qui ne l’ont pas encore fait à mettre fin à la peine capitale maintenant.

Partagez
Publié par
Rédaction

Articles Récents

“Liberté”, la chanson des manifs en Algérie

De nouvelles manifestations sont prévues ce vendredi en Alger pour réclamer le départ de Bouteflika. Pour cette occasion, la chanson…

3 jours

Cyclone Idai. Distribution chaotique de l’aide, sauvetage de sinistrés toujours en cours

La distribution de nourriture auprès de milliers de rescapés du cyclone Idai en Afrique australe a débuté de façon chaotique,…

3 jours

Brésil : l’ex-président Temer arrêté dans une enquête anticorruption

Vidéo - Brésil : l'ex-président Temer arrêté dans une enquête anticorruption

3 jours

Le groupe Etat islamique acculé à Baghouz

Une ultime offensive a été lancée début février à Baghouz par les forces démocratiques syriennes (FDS). Il s'agit du dernier…

3 jours

La Nouvelle Zélande rend hommage aux victimes de Christchurch

Vidéo - À Christchurch, l’hommage national émouvant aux victimes de l'attentat. Après l'attentat de Christchurch, un appel à la prière…

3 jours

Chine : une explosion dans une usine chimique fait 47 morts

Un premier bilan de l'explosion d'une usine chimique en Chine fait état de 47 morts et de nombreux blessés. Il…

3 jours