RDC : l’ONU conclut à de possibles crimes contre l’humanité sur le territoire de Yumbi

Les attaques intercommunautaires commises entre le 16 et le 18 décembre 2018 en République démocratique du Congo (RDC) pourraient constituer des crimes contre l’humanité. Ce sont les conclusions d’une mission d’enquête spéciale sur le territoire de Yumbi, dans la province de Mai-Ndombe, à l’ouest du pays.

Meurtre, torture, viol

« L’enquête a conclu que les crimes répertoriés à Yumbi pouvaient constituer des crimes contre l’humanité, de meurtre, de torture, de viol et d’autres formes de violences sexuelles, ainsi que de persécution », a indiqué dans un communiqué le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme. Selon l’enquête, les attaques intercommunautaires perpétrées sur quatre sites distincst avaient été planifiées et exécutées avec le soutien des chefs coutumiers

Face à ces « crimes atroces », la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, a appelé à ce que des mesures soient prises pour poursuivre les responsables afin d’éviter de nouvelles effusions de sang. « Il est essentiel de veiller à ce que les auteurs soient punis, et que les nombreux femmes, enfants et hommes victimes de ces terribles violences obtiennent justice et assistance », a-t-elle déclaré.

535 morts

L’enquête a pu confirmer qu’au moins 535 hommes, femmes et enfants ont été tués et 111 autres blessés dans les villes de Yumbi, Bongende et Nkolo II. En outre, près d’un millier de bâtiments, principalement des maisons ainsi que des églises, des écoles et des centres de santé ont été détruits ou pillés. Parmi eux figurent le bureau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui avait décidé de reporter les élections générales dans deux zones. L’équipe d’enquêteurs n’a pas pu se rendre au Camp Nbanzi où des attaques auraient également été rapportées. Le nombre réel de victimes serait probablement plus élevé, car de nombreux corps ont vraisemblablement été jetés dans le fleuve Congo.

Laisser un commentaire