Réfugiés syriens : le HCR demande un soutien au Liban

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a conclu samedi une visite de deux jours au Liban, en rendant hommage au gouvernement et au peuple libanais pour avoir continué à fournir un refuge au plus grand nombre de réfugiés par habitant dans le monde.

8 ans de guerre

Lors de ses entretiens avec le gouvernement, qui comprenait le Président Aoun, le Président du Parlement, les Ministres des affaires étrangères, de l’intérieur, des affaires sociales et des réfugiés et le Directeur général de la sécurité générale, il a réaffirmé l’engagement du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à continuer de soutenir le Liban, tant les réfugiés que les communautés libanaises. Il réitérera cet appel lors d’une importante conférence sur l’aide à la Syrie qui se tiendra à Bruxelles cette semaine.

«Après huit ans de cette terrible guerre, l’impact sur le Liban est très lourd et la communauté internationale ne peut pas le tenir pour acquis», a déclaré M. Grandi, qui est arrivé au Liban après une visite de trois jours en Syrie.

Un million de Syriens au Liban

Le Haut-Commissaire a reconnu que le Liban était de plus en plus fatigué d’accueillir plus d’un million de Syriens pendant tant d’années, mais il a exprimé l’espoir que cela n’entraînerait pas des restrictions croissantes, ce qui, selon lui, pourrait alimenter les tensions sociales.

Un certain nombre de réfugiés syriens ont déjà pris la décision de rentrer chez eux. Le personnel du HCR rencontre les gens avant leur retour pour s’assurer qu’ils possèdent les documents appropriés tels que les certificats de naissance et les certificats scolaires et qu’ils sont également présents aux points de  départ de tous les mouvements organisés par les OSG. L’accès aux réfugiés de retour est également requis en Syrie. 

Laisser un commentaire