“Trump et ses équipes essaient de pousser l’Iran à la faute”

Un an après le retrait américain de l’accord sur le nucléaire, l’Iran a annoncé, mercredi, la suspension de certains engagements et a donné 60 jours aux autres signataires pour respecter leurs promesses au regard des sanctions de Washington. Analyse de François Nicoullaud, ancien ambassadeur de France à Téhéran.

Laisser un commentaire