Le Venezuela paralysé pour le 3e jour consécutif par la méga-panne électrique

Les pannes d’électricité s’enchaînent au Venezuela. Ce qui représente un coup dur pour l’économie de ce pays déjà au bord du gouffre, paralysant son industrie pétrolière et entraînant des pertes de 200 millions de dollars par jour, selon des experts.

Colère et angoisse des Vénézuéliens

Le Venezuela restait paralysé mercredi, pour le troisième jour consécutif, par une nouvelle méga-panne d’électricité, suscitant colère et angoisse dans la population, tandis qu’aucun rétablissement rapide du courant ne semblait en vue. Le ministre de la Communication, Jorge Rodriguez, a annoncé qu’une nouvelle panne avait eu lieu mercredi matin, coupant le courant dans plusieurs quartiers de Caracas et dans d’autres régions du pays où il avait été partiellement rétabli. « Nous allons continuer […] le processus de répartition de la charge jusqu’à la reprise (du fonctionnement) des équipements endommagés par le terrorisme », a expliqué le ministre, sans donner de date pour un possible retour à la normale. Mardi, le président Nicolas Maduro a accusé des « terroristes » d’avoir été à l’origine de cette nouvelle méga-panne afin de « déstabiliser » son gouvernement.

Nouvelles manifestations

Peu avant, le chef de file de l’opposition, Juan Guaido, a appelé ses partisans à de nouvelles manifestations samedi dans tout le pays pour protester contre les défaillances des services publics. « Il n’y a plus de lumière, nous ne pouvons pas rester sans rien faire », a déclaré le chef du Parlement, reconnu président par intérim par une cinquantaine de pays. « À chaque journée de panne généralisée […] nous avons des pertes qui avoisinent les 200 millions de dollars », déclare à l’AFP Carlos Larrazabal, le président de la Fédération des chambres de commerce et de production (Fedecamaras).

Laisser un commentaire