Venezuela. Après le soulèvement raté, la répression s’accélère

Après le coup d’État manqué du 30 avril, la situation reste tendue au Venezuela. Le régime de Nicolas Maduro a accéléré la répression et désormais dix députés de l’opposition ont été arrêtés, dont le bras-droit de Juan Guaido. Des incidents ont également eu lieu à la frontière colombienne. Le régime du président vénézuélien Nicolas Maduro a accéléré mercredi la répression contre les auteurs de la tentative de soulèvement du 30 avril, avec l’arrestation du bras droit de l’opposant Juan Guaido et l’inculpation de nouveaux députés. La Cour suprême, que l’opposition accuse d’être à la solde de Nicolas Maduro, a inculpé mercredi de haute trahison, conspiration et rébellion civile trois nouveaux députés d’opposition, portant à dix le nombre d’élus poursuivis pour leur soutien à la tentative d’insurrection menée par Juan Guaido. L’un de ces dix députés, Edgar Zambrano, bras droit de Juan Guaido et vice-président de l’Assemblée nationale, a été arrêté par le Sebin, le service de renseignement du régime.

Laisser un commentaire